slowmotion entreprise

Slow motion, esthétique et message

Le slow motion est une vidéo au ralenti qui plaît à tout le monde. Il permet de regarder une scène plus en détails et il transforme aussi les actions du quotidien en ballets irréels. De nombreux producteurs l’utilisent pour prolonger un instant et pour rendre celui-ci magique. En fait, il est possible d’enregistrer jusqu’à 2700 images par seconde avec ce genre de vidéo. Ce qui garantit des résultats surprenants et incroyables.

Ce qu’il faut savoir sur le slow motion

Le slow motion existe depuis très longtemps, mais il n’a connu un essor important que depuis 2013. Si auparavant, il dominait surtout les longs-métrages. De nos jours, il envahit de plus en plus les réseaux sociaux et il fait sensation auprès d’un plus large public.

En général, il est filmé en très haute définition. Ce qui permet de mettre en évidence ou de voir chaque minuscule détail et ce qui permet aussi de rendre ce qui est invisible à l’œil nu apparent et perceptible. Outre son esthétique, le slow motion permet également d’exprimer la créativité de chacun. Il peut justement être illustré par des effets visuels et d’autres animations.

Par ailleurs, il constitue aussi un meilleur outil de communication. Il permet de transmettre des messages clairs et précis à des cibles et il peut être diffusé sur différents canaux en tant que film d’entreprise : que ce soit sur les réseaux sociaux, sur des sites, dans les journaux d’information télévisés nationaux, etc.

Les meilleures vidéos en Slow Motion

Parmi les meilleures vidéos en Slow Motion, il y a lieu de citer celle de Chris Bryan en 2014 qui a montré les images de surfers de l’extrême à Sidney. C’est une vidéo au ralenti de qualité supérieure et riche en acrobaties et en sensations fortes.

Ensuite, il y a celle de la marque Schwartz qui présente au ralenti les tables et d’autres articles de cuisine. Le réalisateur de cette vidéo a effectivement su créer une magnifique expérience visuelle et culinaire tout en donnant un sens audible et visible à la sensation de goût.

L’autre slow motion intéressant également est celui d’Adam Magyar. Il est composé d’images en noir et blanc réalisées à partir d’une caméra haute vitesse et il rappelle les stations de métro envahies par la foule. C’est une très belle réalisation qui remet en question la perception de l’espace-temps. En fait, son producteur sait bien mélanger technologie et art.

Enfin, il y a lieu de soulever le slow motion produit par le tatoueur français Guet. Celui-ci met bien en évidence les vibrations occasionnées par l’application de l’appareil sur la peau, généralement des vibrations invisibles à l’œil nu.